L’art de jouer avec les lumières et les ambiances

Le décompte est lancé dès novembre. Bien avant que la Capitale de Noël prenne ses quartiers dans le centre-ville d’Hautmont en décembre, la ville se prépare à revêtir ses plus beaux apparats. Depuis 1997, la municipalité a choisi de mettre l’accent sur les décorations lumineuses. Le choix s’est toujours porté non sur de grosses structures mais sur une véritable ambiance lumineuse. C’est la philosophie à Hautmont : des jeux de lumières mettent d’abord en valeur le bâti, le patrimoine. Scintillements, guirlandes lumineuses, flashs… tous les outils servent à installer une mise en scène avec, selon les lieux, des lumières rasantes ou des projections directes. C’est d’ailleurs cette manière de faire qui a été remarquée et qui a permis à la ville d’être primée en 2004 avec l’obtention de la Lampe d’or. Un prix qui récompense les communes pour leurs efforts en matière d’illuminations.

 

En chiffres

Chaque année, à Hautmont, ce sont environ 800 guirlandes posées (de 6 à 20 mètres linéaires chacune). Soit l’équivalent de 10 kilomètres linéaires.

Environ 240 nouvelles guirlandes LED ont été nécessaires en 2017 (un choix assumé en raison de la longue durée de vie du matériel et surtout de la consommation réduite).

Ces illuminations nécessitent 600 heures de travail effectuées par les chefs d’équipe, autant par les ouvriers et environ 700 heures de location de camion nacelle. Des heures réparties sur le calendrier de début octobre à l’inauguration fin novembre : de deux équipes de deux personnes à plein temps au démarrage (un ouvrier et un chef d’équipe) jusqu’au quatre équipes avec trois voire quatre nacelles ensuite.

MERCI AUX HABITANTS !

Pour que la ville soit des plus belles, les habitants mettent aussi en avant leurs décorations. Le concours des maisons décorées participe largement à faire de chaque maison, de chaque rue, une jolie carte postale de Noël.

Partager cette page sur :