Le réaménagement du cœur de ville est en marche avec bon nombre de démolitions

Pas à pas, tranche par tranche, les démolitions se multiplient. Ainsi par exemple, dans le cadre de la résorption de l’habitat insalubre, devraient intervenir  la démolition des maisons vides au carrefour de la rue Caroly-Mary et de l’avenue Leclerc pour un aménagement routier futur.

Mais la commune travaille aussi de concert avec l’Etablissement public foncier. C’est le cas depuis 2011 avec la signature d’une première convention cadre. Un partenariat renouvelé depuis.

Ex coupe de France CFMN

Ont ainsi déjà été démolies, les petites maisons vétustes – sans intérêt historique – dans la cour de l’abbaye pour permettre la réhabilitation de celle-ci, ainsi que les bâtiments de l’Auberge de la Sambre et des Huileries.

Dans le cadre d’une convention de portage, l’EPF a acquis et doit céder à la ville (après traitement du site) les anciens Etablissement Paquet. rue du Clos, voués à la démolition. Même situation pour plusieurs bâtiments rue de la Gare et avenue Marcel-Aimé.

D’autres immeubles sont en cours d’acquisition comme le site CFMN (ex Coupes de France), au pied du pont de chemin de fer et l’ancien centre  d’hémodialyse près du pont de Sambre.

 

Centre d’Hémodialyse

 

 

Ces opérations sont indispensables mais longues et couteuses. Pour la friche CFMN, le calendrier est d’ores et déjà fixé à 9 mois d’études et 12 mois de déconstruction avant une mise à disposition à la Ville par l’EPF. 

 

 

 

 

Différents projets d’aménagement, aujourd’hui, se dessinent.

  • l’implantation d’un chemin piétonnier allant du centre-ville au Village de Marques
  • Du côté des friches CFMN, la création d’un pôle multimodal, un site qui permettra de simplifier et d’optimiser les liaisons entre le train et le bus,
  • A la place de l’école Carion, un projet immobilier,
  • En lieu et place du centre d’hémodyalise, un projet est à l’étude,
  • Enfin, la maitrise du foncier, avenue Marcel-Aimé, permettra la rénovation de cette artère principale du centre-ville particulièrement fréquentée.

 

L’école Carion vouée à la démolition

 

Partager cette page sur :