Retour sur l'actu,  Travaux

Publié le mercredi 10 octobre 2018

Un peu d’histoire

En juillet 2017, les engins ont attaqué la démolition de l’ancien centre de loisirs, avenue Leclerc. C’est une page d’histoire du quartier du Bois-du-Quesnoy qui s’est tournée. Ce lieu aura vu passer un nombre incalculable d’enfants. À l’origine, dès les années 50, les lieux étaient école ménagère puis centre d’apprentissage féminin. Plusieurs formations étaient proposées et permettaient l’obtention d’un CAP couture ou un CAP employé de collectivités. À partir de 1979, l’imposante bâtisse a ensuite accueilli les centres de loisirs. Les activités y ont été très nombreuses jusqu’en 2009, année de sa fermeture.

Mais au fil des ans, le bâtiment s’est dégradé. Le réhabiliter aurait été beaucoup trop coûteux, sans compter les travaux de mise aux normes pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite imposés par la loi.
Le bâtiment a donc été démoli pour laisser place à un nouvelle construction.

Une résidence dans un cadre verdoyant

Une vingtaine de logements ont été construits :  des T2 et  T3 disposés en plusieurs îlots. Ces maisons de plain-pied sont en briques et toitures de tuile en terre cuite orangées. Chacune dispose d’un jardin individuel et privatisé. Depuis le parking intérieur, le local vélos et celui des poubelles, un cheminement en pente douce permettra la circulation dans la résidence, ponctuée de trois placettes destinées à devenir de véritables lieux de vie pour promouvoir la détente, les jeux et les rencontres. C’est d’ailleurs un volet essentiel du projet : la volonté affichée d’une mixité entre les générations locataires au sein de la future résidence. Elle sera fermée et délimitée par des murets et accessible par une entrée, située avenue Leclerc.

Cette nouvelle résidence est construite par le bailleur Habitat du Nord. Elle termine ainsi le vaste dossier de la rénovation urbaine dans le quartier du Bois-du-Quesnoy.

Le mercredi 10 octobre, les futurs locataires ont été invités à visiter les maisons en cours d’achèvement. Ils devraient prendre possession des lieux début novembre.

Partager cette page sur :