Les participants ont été invités à danser et à faire la fête autour de cinq sculptures- installations monumentales faisant référence : aux monts, notion géographique liée à la ville / aux merveilles « accumulées en cornes d’abondance », après la période de jeûne : un Mont de Cocagne, un Mont Trésors, un Mont têtes, un Mont Foule et un Mont tipi.


Textes : Serge-André Féron – Photographies : Antinéa Féron – Atelier d’Art Labelimage 6-17+, tous droits réservés.

Localisation

Partager cette page sur :