Site officiel de la ville d'Hautmont

Vous êtes dans : Accueil > Mairie > Conseil municipal > RYTHMES SCOLAIRES : PAS DE REFORME A HAUTMONT

RYTHMES SCOLAIRES : PAS DE REFORME A HAUTMONT

De nombreuses raisons ont motivé cette décision, légitimée par une délibération du conseil municipal en date du 25 avril 2014, prise à l’unanimité des votants...

Se sont abstenus le PS, PC, FN et autre.

Quelles sont ces raisons ?

  • financières tout d’abord : à un moment où l’Etat réduit ses dotations aux communes -baisse de 133 000 € pour Hautmont-, la mise en place de cette réforme coûterait à la commune environ 300 000 € par an.
  • familiales : les parents nous ont largement confié leurs inquiétudes tant au niveau de l’organisation de la cellule familiale que de la fatigue constatée auprès des enfants déjà soumis aux effets de cette réforme.
  • organisationnelles : même la communauté éducative s’émeut du bilan alarmant de cette réforme : manque d’animateurs qualifiés, problème de sécurité pour les enfants et les encadrants, difficultés d’occupation des locaux, pertes de repères pour les enfants scolarisés en maternelle.
  • pénales : l’Etat, avec cette réforme, renvoie au Maire, une responsabilité qui est celle de l’Education Nationale dans sa mission d’enseignement.
    • Pour illustrer mes propos, j’ai pris connaissance comme vous de la mésaventure survenue, dans une ville voisine, à une petite fille de 6 ans. Celle-ci a erré 45 minutes, toute seule dans la rue, avant de rejoindre à pied le domicile (distant d’un kilomètre) de ses parents qui la croyaient en sécurité dans son école, dans le cadre du temps périscolaire dont l’encadrement est assuré par la municipalité. Les parents se sont rendus au Commissariat de Police pour signaler les faits et donc…. mettre en cause le Maire.
  • d’inégalité : cette réforme introduit une réelle différence de traitement entre les enfants scolarisés dans le public et ceux scolarisés en privé, comme l’externat du Sacré-Cœur à Hautmont. Ainsi, comment accepter que les écoles de l’enseignement privé sous contrat ne soient pas tenues de mettre en œuvre la semaine de quatre jours et demi, quand dans le même temps, toutes les écoles maternelles et primaires du public seront contraintes d’appliquer la réforme. Nous sommes en présence d’une contradiction, notamment avec le principe constitutionnel d’égalité.

En conséquence, je vous confirme ma décision de ne pas appliquer cette réforme des rythmes scolaires.
Très cordialement,
Joël Wilmotte
Maire
Conseiller Général

Partager cette page sur

Coordonnées

Mairie d'Hautmont
Place du Général De Gaulle
59330 Hautmont - France

Téléphone : +33 (0)3 27 63 64 70
Télécopie : +33 (0)3 27 63 64 80
Télécharger la carte de visite virtuelle (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora