Site officiel de la ville d'Hautmont

Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Bon à savoir... > Propreté et stationnement : le respect des règles

Propreté et stationnement : le respect des règles

En ce début d’année 2018, deux priorités n’ont pas changé pour la municipalité : la propreté de la ville et le respect des règles de stationnement. Voici un tour d’horizon des moyens mis en œuvre. Mais il ne faut pas oublier qu’au quotidien, cela implique également le respect des règles et le savoir-vivre de tous les habitants.

Les moyens humains et matériels au service de la propreté

C’est un petit nouveau aux services techniques de la ville. Il répond au doux nom de Vorax 340. Plus précisément, il s’agit d’un aspirateur autoporté ou autotracté. Jusque-là, l’agent devait tirer sa poubelle et ramasser les déchets avec sa pince télescopique. Aujourd’hui, Vorax 340 offre une facilité d’intervention, avec un confort et une meilleure ergonomie, une plus grande mobilité et donc un gain de temps. Pour se déplacer, Vorax affiche jusqu’à 6km/h au compteur.

Après une formation rapide, l’agent peut maintenant tout ramasser sans descendre du Vorax : équipé d’une fonction qui l’empêche de se retourner, le petit véhicule dispose d’un aspirateur à main, qui peut également être positionné sur la machine pour aspirer les bordures et trottoirs. Un pistolet à eau permet même de nettoyer le sol après le ramassage de déchets salissants.

Le véhicule est aussi équipé de systèmes de contrôle : sur l’écran, l’agent dispose d’une parfaite visibilité de l’arrière ou de l’intérieur de la poubelle (une poubelle standard de 240 litres est embarquée).

Le Vorax 340 fonctionne sur batterie avec une autonomie quotidienne de huit heures. Les circuits de ramassage sont donc établis en conséquence et changent quotidiennement. Et à partir de février, des réunions mensuelles vont aussi permettre de dresser un état des lieux et d’assurer un suivi des interventions : les aires de jeux ont-elles bien leurs poubelles fonctionnelles ? Cette rue nécessite très souvent l’intervention des agents, ne faut-il pas mener une campagne ciblée de sensibilisation ?

Si l’équipe propreté de la ville compte six personnes, ce sont bien tous les agents, quel que soit leur service, qui sont sensibilisés : ceux des espaces verts s’occupent des parcelles, l’équipe travaux nettoie les abords de chaque chantier… Parce que la propreté est l’affaire de tous. Y compris des habitants !

L’implication des riverains est nécessaire. Il en va des déchets à ramasser mais aussi des mauvaises herbes à retirer de son trottoir, des plantations à couper régulièrement pour éviter qu’elles n’envahissent la chaussée au risque souvent de cacher la visibilité. Des règles de civisme et de savoir-vivre au quotidien pour que notre ville reste propre et accueillante.

Des lettres d’habitants reçues chaque semaine

Les lettres sont légion. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un Hautmontois n’interpelle la municipalité sur la question de la propreté et des poubelles. Comme par exemple ces deux derniers messages reçus :

« Monsieur le maire, rue du Calvaire, les poubelles sont jour et nuit sur le trottoir alors que les habitants ont un passage derrière par les garages… On est obligés de marcher sur la route…»

« Nous passons tous les jours par la rue Jules-Carret à Hautmont et avons constaté que les poubelles qui doivent être collectées le mercredi matin dans cette rue sont sorties sur le trottoir le mardi matin avec toutes les nuisances que cela comporte en termes d’odeurs et de pollution visuelle… »

Il convient donc de rappeler la règle : les bacs doivent être sortis sur le trottoir la veille au soir du jour de ramassage et rentrés 24 heures au maximum après le passage du camion de collecte. Dans le cas contraire, les poubelles sont ramassées par les services techniques et stockées à l’espace Chauwel.

En 2017, 240 poubelles non réclamées ont ainsi été récupérées par les services de l’Agglomération.

Le conseil municipal va prochainement délibérer sur de nouveaux dispositifs pour limiter les nuisances liées aux poubelles « oubliées ».

Et les encombrants ?

Ils doivent eux aussi être sortis sur le trottoir la veille du jour de collecte. La collecte des encombrants a lieu quatre fois dans l’année, par les services de l’Agglomération. Pour connaître votre secteur, il suffit de consulter le site de la ville ou celui de l’Agglomération.

De la ligne jaune à la fourrière : le « prix » du stationnement interdit

Si les trottoirs sont parfois « squattés » par les poubelles, ils le sont aussi souvent par des véhicules. C’est l’autre sujet au cœur des débats, le stationnement. Il suffit de se promener quelques minutes dans la commune pour trouver de nombreux contrevenants. Dans le cas de stationnement interdit, c’est une verbalisation systématique. La municipalité a d’ailleurs engagé une série d’opérations programmées aux horaires des établissements scolaires : chaque mois, une école différente est ciblée et les conducteurs contrevenants sont verbalisés.

Il est utile de rappeler que le produit des amendes de police relatives à la circulation routière est reversé à l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre. Voici, avec des exemples, quelques rappels des amendes encourues.

Le stationnement sur un trottoir, comme ici rue Deham, est passible d’une amende de 135 euros.

Impasse Wincart, la voiture est stationnée sur la chaussée en agglomération alors que l’accotement s’y prête : 17 euros d’amende.

Rue de la République, cette fois, l’automobiliste n’a tenu compte de la ligne jaune, interdisant le stationnement : l’amende est de 35 euros.

Après un constat de stationnement prolongé et un procès-verbal, le propriétaire a sept jours pour enlever son véhicule. Dans le cas contraire, ce dernier peut être enlevé et mis en fourrière. Le propriétaire a alors 45 jours (pour un véhicule en bon état) ou 10 jours (pour une épave) pour venir le récupérer contre la somme de 185 euros (pour l’enlèvement et les frais d’expertise). Depuis septembre 2017, la municipalité a engagé vingt-trois procédures de mises en fourrière.

Quid du forfait de post-stationnement ?

Le 1er  janvier, la réforme du stationnement payant est entrée en vigueur dans le cadre de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles. Pour faire simple, l’amende de 17 euros pour les automobilistes qui n’avaient pas payé leur stationnement passe à un « forfait de post-stationnement » dont le montant est désormais fixé par la commune.

Mais il s’agit bien là du cas de stationnement payant. La commune n’ayant aucune zone payante, cette mesure n’est donc pas applicable à Hautmont.

Partager cette page sur

Coordonnées

Mairie d'Hautmont
Place du Général De Gaulle
59330 Hautmont - France

Téléphone : +33 (0)3 27 63 64 70
Télécopie : +33 (0)3 27 63 64 80
Télécharger la carte de visite virtuelle (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora