Site officiel de la ville d'Hautmont

Vous êtes dans : Accueil > Bienvenue à Hautmont > Histoire et patrimoine > Les articles et historiques > L’Eglise Notre-Dame-de-l ’Assomption

L’Eglise Notre-Dame-de-l ’Assomption

L’église paroissiale originelle datait du XVIe siècle et était réservée aux paysans et aux artisans d’Hautmont et de Louvroil...

En 1854, suite à une augmentation de la population, le Conseil municipal décida de l’agrandir. Mais, il changea d’avis en 1862 et demanda au Préfet l’autorisation de construire une nouvelle église.

Cette demande fut acceptée le 24 juin de cette même année. L’architecte départemental Jules Fiévet fut chargé de ce projet et la construction de l’édifice fut terminée en 1870.

La nouvelle église du XIXe siècle se dresse à l’emplacement de celle du XVIe siècle. Son plan comporte un porche, une nef et des bas-côtés simples, un transept, un chœur qui se termine par une abside qui comporte quatre chapelles, ainsi qu’une sacristie. Elle est de style néo-gothique. Ce style architectural s’est développé en France dans le courant du XIXe siècle. Les architectes néo-gothiques avaient développé des connaissances approfondies de l’architecture de l’époque médiévale, grâce à l’étude et la restauration de monuments de cette période. Il ne s’agissait pas de copier les édifices médiévaux, mais d’en comprendre les principes et de les adapter aux exigences du XIXe siècle.

La façade est donc composée de trois niveaux : le porche et les deux baies qui l’entourent, ainsi que la baie centrale et au-dessus, les quatre baies avec balustrade. L’intérieur de l’édifice comporte aussi trois niveaux : les grandes arcades en arc brisé, puis des baies aveugles et les fenêtres hautes.

Bien que la construction de l’église fût terminée en 1870, les premiers vitraux ne furent posés qu’en 1876. Ils furent réalisés par le maître-verrier M. Durieux.

Il s’agissait tout d’abord des baies de la nef. Par la suite, ceux des chapelles furent installés. Les quatre baies des chapelles comportaient chacune deux sujets figurés. L’église ayant subi des dommages lors des deux guerres mondiales, il ne reste que celui représentant saint Marcel et ceux représentant les deux Sacrés Cœurs, celui du Christ et celui de Marguerite-Marie Alacoque.

 A partir de 1961, de nouveaux vitraux furent installés, d’abord, ceux du chœur, puis ceux des collatéraux en 1965. Ils présentent un motif abstrait en losange. En 2005, la Ville décida de remplacer progressivement les vitraux des fenêtres hautes de la nef et du transept. Ces derniers sont constitués d’un motif d’entrelacs simples et géométriques.

En ce qui concerne le mobilier de l’église, il est constitué d’éléments provenant de l’ancienne abbaye, comme les fonts baptismaux, qui datent du XIIe siècle. Ils sont formés d’une cuve rectangulaire, qui repose sur un pied circulaire à base carrée. Cette cuve est décorée de chaque côté de deux animaux fantastiques qui se font face, comme un cheval et un félin, un félin et un griffon, deux dragons, un sagittaire et un griffon. Cependant, le mobilier comporte aussi des éléments de style néo-gothique, comme l’autel Saint-Marcel, placé dans la chapelle latérale sud, près du vitrail représentant ce saint. Cet autel comporte la châsse de saint Marcel, qui contient les reliques de ce pape. Au-dessus, est située une statue de ce dernier, en bois dorée, datant du XIXe siècle.
 MEDEN Nina
 Stagiaire

Partager cette page sur

Coordonnées

Mairie d'Hautmont
Place du Général De Gaulle
59330 Hautmont - France

Téléphone : +33 (0)3 27 63 64 70
Télécopie : +33 (0)3 27 63 64 80
Télécharger la carte de visite virtuelle (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora