Site officiel de la ville d'Hautmont

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > L’hôpital fête les dix ans de l’Unité cognitivo-comportementale

L’hôpital fête les dix ans de l’Unité cognitivo-comportementale

Unité cognitivo-comportementale… Derrière la formule quelque peu hermétique se cache une réalité, un vécu patient/thérapeute/ famille qui mérite un éclairage particulier.

L’unité de soins de suite et réadaptation à visée cognitivo-comportementale accueille à Hautmont, depuis 2008, des patients atteints d’une maladie d’Alzheimer ou d’une démence apparentée et présentant des troubles du comportement aigus.

Le projet hautmontois a vu le jour, dès l’année 2000, à l’initiative de Mme Caty, directeur, et du Dr Anne Remiens gériatre. Initialement, il consistait en la création d’une unité de soins de suite et de réadaptation orientée sur la prise en charge des pathologies liées au vieillissement et notamment les états démentiels ne relevant pas d’une prise en charge psychiatrique.

L’unité d’hospitalisation avait pour objectif d’être encadrée par un médecin à temps plein, prévue avec une capacité de 20 lits en hospitalisation complète et 5 lits d’hôpital de jour, ce qui est la capacité existante à ce jour.

Il était particulièrement novateur puis qu’aucune structure de ce type n’existait en Sambre. Il répondait à l’accroissement grandissant des états démentiels de type Alzheimer chez les sujets âgés, avec une espérance de vie plus grande et la difficulté du maintien à domicile, sans compter la fatigue de l’aidant principal. Il apportait également une réponse aux médecins de ville, aucune structure spécifique ne pouvant répondre à une situation plutôt complexe.

À l’époque, le nombre de personnes présentant une démence de type Alzheimer en Nord-Pas- de-Calais, se montait à 36 000 personnes. En Sambre-Avesnois, ce nombre était évalué en 2010 entre 3 000 et 5 000 pour la seule maladie d’Alzheimer. À ce jour, plus de 50 000 personnes seraient atteintes de la maladie (tous syndromes confondus) dans la région. On estime à 15 000 le nombre de nouveaux cas chaque année.

Il importait de réagir, l’objectif étant d’apporter une réponse aux besoins des patients atteints de maladies neurodégénératives et de leur famille, dans le but de préserver le plus longtemps possible une autonomie optimale et favoriser le maintien à domicile, avec des moyens humains conséquents.

Avec un jardin thérapeutique

À l’heure de sa concrétisation, la réalisation matérielle de l’Unité proprement dite a été soumise au fil d’impérieux paramètres : configuration architecturale, cadre agréable, chaleureux et sécurisant, déambulation facilitée, espaces réfléchis pour aider à l’orientation, salle Snoezelen, jardin thérapeutique extérieur sécurisé... Après l’agrément de l’Agence Régionale d’Hospitalisation (aujourd’hui ARS), en octobre 2004, le chantier, d’un coût de 3,6 M, entièrement financé par l’Etablissement, démarra le 5 octobre 2006. En avril 2008 l’unité - la première du genre dans la région - était opérationnelle.

Le jardin thérapeutique le fut deux ans plus tard, Elle répond aujourd’hui aux besoins d’une population de 234 000 habitants sur la zone de proximité de Sambre- Avesnois, avec une population âgée de plus de 60 ans supérieure à la moyenne du département. Elle dispose d’une équipe médicale, d’encadrement et de soins très affûtée qui s’active autour des patients en privilégiant une approche toute en humanité, ou sourire, douceur et empathie sont de mise.

Ce dixième anniversaire était ainsi prétexte à faire le point sur la bonne marche de cette entité et sur son excellence, louée par tous. La journée se déclina en visite détaillée des lieux, dialogues enrichissants praticiens/profanes, table ronde avec des intervenants éclairés et conférence finale. Dix bougies déjà mais une flamme qui n’est pas prête de s’éteindre…

Partager cette page sur

Coordonnées

Mairie d'Hautmont
Place du Général De Gaulle
59330 Hautmont - France

Téléphone : +33 (0)3 27 63 64 70
Télécopie : +33 (0)3 27 63 64 80
Télécharger la carte de visite virtuelle (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora