Site officiel de la ville d'Hautmont

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Exposition de juin à la Bibliothèque

Exposition de juin à la Bibliothèque

Bélisaire Fauconnier, artiste aux multiples

Du 28 mai au 15 juin, la bibliothèque municipale Jean-Jaurès accueillait une exposition des œuvres de Bélisaire Fauconnier, artiste connu dans la région et même bien au-delà.

Il se distingue par la pluralité de disciplines qu’il met en œuvre. L’exposition a obtenu un beau succès.

Mais qui est Bélisaire Fauconnier, dont la seule consonance patronymique suscite la curiosité ?

Il nous répond lui-même :

« C’est à l’âge de 18 ans, que j’ai découvert cette passion, alors que je travaillais déjà. C’est ma rencontre avec Marcel Dulieu, professeur de dessin à Maubeuge, qui enseignait aux cours du soir à l’école de dessin de la ville, qui provoqua l’étincelle. C’est à cette époque que j’entamais véritablement ma formation. En 1966, les aléas professionnels me conduisirent à Paris. C’est là que je décidais de fréquenter l'école des Beaux-Arts, au quartier Montparnasse. En 1968, j’étais de retour et reprenais les cours du soir à Maubeuge pour parfaire ma formation, tout en me frottant à la peinture. En 1974, Marcel Dulieu faisait valoir ses droits à la retraite. L’école était reprise par Jean Dennetiere, avant qu’elle ne soit transférée en 1981 à l’Arsenal à Maubeuge. C'est là que fut ouvert l'atelier de gravure, une pratique au travers de laquelle je pus véritablement m'épanouir. Pour tout dire, j'ai toujours préféré le noir et blanc à la couleur. J’ai aussi pratiqué l’eau-forte, qui fait appel à la chimie. C’est en fait un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant chimique, le plus souvent un acide.
L’eau-forte est un procédé de taille indirecte, par morsure du métal par un acide, par opposition la taille directe, à l’aide d’outils tel que le burin ou pointe sèche. Le principe est simple : sur la plaque de métal préalablement recouverte d’un vernis à graver, l’artiste dessine son motif à la pointe métallique. La plaque est ensuite placée dans un bain d’acide qui « mord » les zones à découvert et laisse intactes les parties protégées. Après nettoyage du vernis, la plaque est encrée et mise sous presse. J’ai aussi travaillé le métal, notamment le cuivre »

Ces explications données, Bélisaire fauconnier reprend : « A la cessation des activités de Jean Dennetiére, je fus nommé enseignant à l'Ecole de Dessin, que j'ai quittée en 2001, lors de mon départ à la retraite. Peu de temps auparavant, j’avais tâté un peu de la calligraphie, art noble s’il en est. Avec l’âge mes yeux se fatiguent et je ne peux plus pratiquer toutes ces déclinaisons artistiques comme je le souhaiterais. La gloire ? J’ai peu exposé en fait. Cela ne m’intéresse guère de jouer les vedettes. Pour autant, une grande partie de mon travail est entreposée au Musée d’Estampes originales et du Dessin à Gravelines, qui ponctuellement en expose une partie ».

 

Partager cette page sur

Coordonnées

Mairie d'Hautmont
Place du Général De Gaulle
59330 Hautmont - France

Téléphone : +33 (0)3 27 63 64 70
Télécopie : +33 (0)3 27 63 64 80
Télécharger la carte de visite virtuelle (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora